Astuces

Arrêt de la cigarette et prise de poids : mythe ou réalité ?

La majorité des fumeurs en sont convaincus : l'arrêt de la cigarette est synonyme de quelques kilos supplémentaires… Ne dramatisons pas ! La prise de poids n’est pas inéluctable. Kwit vous explique comment l’éviter.

Pieds sur pèse-personne

15 octobre 2018

Vous voulez arrêter de fumer mais la prise de poids vous inquiète ? C’est normal ! Pendant des années, les publicitaires ont vanté les effets coupe-faim du tabac tout en associant cigarette et belle silhouette.

La vérité à demi ne vaut rien, il la faut tout entière

Stefan Zweig

S’il ne s’agit pas de publicité mensongère, l’information est toutefois incomplète. La nicotine contenue dans les cigarettes diminue l’appétit en ralentissant de manière significative le stockage des graisses. Elle augmente également le nombre de calories dépensées de 7% à 15%. Selon une étude américaine, les fumeurs pèseraient environ 3 kilos de moins que les non-fumeurs. La même étude précise que les personnes en période de sevrage tabagique prendraient en moyenne 3 à 5 kilos.

La nicotine, seule responsable ?

Des spécialistes en psychologie cognitive et comportementale ont montré que des facteurs autres que la nicotine sont à prendre en compte dans l’analyse de la prise de poids en période de sevrage tabagique. Parmi eux, le rétablissement du goût et de l’odorat qui intervient en moyenne 48h à 72h après la dernière cigarette. L’ex-fumeur redécouvre des goûts oubliés et a ainsi tendance à devenir plus gourmand. La cigarette en fin de repas ou à la pause-café est donc rapidement remplacée par un dessert ou un encas. Certains chercheurs ont également souligné les effets anxiolytiques de la nourriture qui parviennent à diminuer la sensation de manque et apportent du réconfort.

Alors mythe ou réalité ?

La prise de poids n’est pas inéluctable et varie d’un individu à l’autre. Une étude relayée par le British Medical Journal (BMJ) a montré qu’il y a statistiquement plus de chances pour un ex-fumeur de voir poids se stabiliser  — voire même diminuer — de que prendre plus de dix kilos. Il est également nécessaire de souligner qu’environ un tiers des individus qui arrêtent de fumer ne prennent pas de poids !

Les conseils de Kwit

Dans la mesure où la simple anticipation de la prise de poids peut nuire à la réussite du sevrage tabagique, Kwit vous propose quelques astuces :

  • Prenez le temps de déterminer les moments où vous aviez l’habitude de fumer une cigarette, et planifiez quelque chose à faire pendant ces moments-là. Une envie de fumer dure environ 5 minutes. En restant occupé, vous diminuez le risque de vous tourner vers la nourriture.
  • Il est tout à fait possible de remplacer votre cigarette par un encas, si ce dernier reste sain et en quantité raisonnable. Selon une étude manger des fruits réduirait le risque de rechutes car il rendrait désagréable le goût du tabac. Gardez également en tête que vous mettrez plus de temps à manger une pomme que vous n’en mettrez à manger un gâteau, au demeurant beaucoup plus calorique.
  • Prenez votre temps lors des repas, vous découvrez à nouveau le goût des aliments, savourez-les. En mangeant plus lentement, l’impression de satiété aura le temps de s’installer et vous ne mangerez pas plus que nécessaire.
  • Oubliez les sodas et autres boissons sucrées à outrance, buvez simplement de l’eau.
  • L’envie de fumer est particulièrement forte pendant les trois premiers jours suivant l’arrêt. Pour ne pas vous réfugier dans la nourriture dès que la tentation devient trop forte, n’hésitez pas à beaucoup dormir pour laisser votre corps et votre esprit se reposer. Gardez à l’esprit que quand vous dormez, vous ne mangez pas !
  • N’oubliez pas de vous faire plaisir ! La semaine a été particulièrement éprouvante et vous avez besoin d’un petit remontant ? Passez à la boulangerie et achetez-vous une pâtisserie ! Tant que cela reste exceptionnel, il n’est pas déconseillé de manger sucré.
  • Néanmoins, pour éviter que le sucre ne devienne votre nouvelle addiction n’achetez pas de gâteaux ou barres chocolatées. Moins vous en aurez dans vos placards, moins vous risquez de céder à la tentation lorsqu’une envie de fumer vous viendra.
Pieds sur pèse-personne
— Marine B.