Astuces

Troubles du sommeil et sevrage tabagique : quel lien ?

Vous avez des troubles du sommeil mais vous ne savez pas pourquoi ? C'est une étape du sevrage tabagique, mais rassurez-vous, elle ne dure pas ! Kwit vous explique tout dans cet article.

femme qui s'étire dans un lit

26 mars 2019

On le sait, arrêter de fumer ne va pas de soi et n'est pas sans difficultés. En effet, avec l’arrêt du tabac, le corps qui était habitué à sa dose de nicotine va réagir. C’est ce que l’on appelle le syndrome du sevrage. Ainsi, durant cette période, le sevrage s’accompagne de divers symptômes comme l’anxiété, l’irritabilité, la fatigue, l’augmentation de l’appétit, la prise de poids ainsi que les troubles du sommeil. Ce trouble n’est en fait que passager et on peut le réguler. C’est pourquoi, il ne doit en rien vous décourager car les bénéfices du sevrage tabagique sont sans commune mesure avec ces troubles ponctuels. Décryptage de la question, sevrage tabagique et troubles du sommeil.

Sevrage tabagique et troubles du sommeil

Il est vrai que durant le sevrage tabagique, la personne connait souvent des troubles du sommeil pendant environ 3 semaines. Ce phénomène est dû au manque de nicotine dont l’organisme a du mal à se passer.

D’après un article de la revue des Maladies Respiratoires de l’Organe Officiel de la Société de Pneumologie, il est confirmé que : « Les troubles du sommeil rendent le sevrage tabagique plus difficile et favorisent les rechutes. L'insomnie fait partie des critères du syndrome de sevrage tabagique. Les réveils nocturnes et la somnolence diurne sont fréquents. Ils constituent un facteur prédictif de rechute. » Par ailleurs, on notera, dans le même article, que « Les traitements nicotiniques substitutifs provoquent des réveils fréquents, une diminution de la durée totale de sommeil, une augmentation des rêves et des cauchemars. »

C’est pourquoi, cette question du trouble du sommeil doit être prise en compte pendant la durée de sevrage tabagique.

Conseils pour mieux dormir durant le sevrage tabagique

Pour vous aider à mieux dormir durant la période de sevrage, on peut utiliser, selon votre choix, un ou plusieurs conseils suivants :

  • Reprenez une activité physique. Les personnes qui sont passées par là en témoignent : plus on fait du sport, moins on a envie de fumer et mieux on dort.
  • Connaissez bien votre rythme de sommeil et ne manquez pas votre phase d’endormissement à des heures fixes.
  • Gardez des cycles réguliers de sommeil.
  • Préparez votre sommeil dans le calme, évitez les l'énervement.
  • En période d’hiver, diminuez la température de votre chambre.
  • Mangez léger le soir et sans excès d’alcool.
  • Ne prenez ni café ni thé en soirée mais plutôt une tisane de camomille ou de tilleul.
  • De manière plus générale, pratiquez des séances régulières de relaxation.

Sachez que vous pouvez vous faire aider par des organismes spécialisés qui vont vous soutenir dans votre démarche de sevrage. Kwit est un bon outil personnalisé qui peut y contribuer.

Kwit aussi est là pour vous, particulièrement dans ces moments de faiblesse ; la motivation est l’un de ses points clefs. Inspirée des Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC), elle vous accompagne au quotidien avec des messages de motivation, dans le but de vous redonner confiance en vous et de vous aider à dépasser les symptômes de sevrage, qui peuvent parfois vous décourager. Une baisse de motivation passagère ? Secouez votre téléphone et un message encourageant vous redonnera la volonté nécessaire pour continuer ce combat contre la cigarette !

Suivez nos conseils, et vous serez armés pour résister à la tentation de fumer. Dépassez ces symptômes de sevrage qui ne sont que passagers, et vous atteindrez votre objectif d’une vie sans tabac dont vous serez fiers

femme qui étend les bras dans un lit

Quelques désagréments pour de grands bénéfices

En définitive, il ne faut pas oublier que ces troubles du sommeil sont temporaires. En suivant les conseils donnés, ils seront fortement diminués . C'est pourquoi, il faut s’armer de patience et surtout ne pas abandonner la cure de sevrage tabagique. Pensez aux bénéfices attendus, en termes de santé physique et psychologique, sans parler des économies financières qui pourront être utilisées dans des vacances de rêves ou autres achats pour se faire plaisir !

Alors supportez quelques troubles passagers du sommeil pour relever votre défi et vous défaire des chaînes du tabac !

Article similaire

Flèche de droite

Vous ronflez ? Et si vous arrêtiez la cigarette ?

Vous ne le saviez peut-être pas mais si vous fumez et que votre conjoint(e) n'arrive pas à dormir à cause de vos ronflements, les deux sont peut-être liés. Décryptage.