16 octobre 2018

Entreprise

Le tabac en entreprise

Le tabac au travail a un coût important pour les entreprises. Le vaincre permet d'améliorer la productivité des employés et l'image de l'organisation. De plus en plus d’entreprises prennent ainsi conscience que leur performance est directement impactée par la santé et l’hygiène de vie de leurs salariés. C’est pour cette raison que certaines ont tenté de trouver une solution en développant des programmes de lutte contre le tabac. Leur but ? Améliorer la Qualité de Vie au Travail de leurs employés.

Prendre soin de son personnel participe à la bonne Qualité de Vie au Travail, qui est directement corrélée à la productivité des salariés. Or, fumer impacte la santé de ses employés, peu importe leur âge, leur consommation ou leur forme physique. C’est pourquoi les entreprises tentent de trouver une solution au coût du tabac au travail et organisent de plus en plus d’événements pour accompagner leurs employés dans leur sevrage tabagique.

Une entreprise sans tabac - quels intérêts ?

Une meilleure productivité du travail

Les non-fumeurs en entreprise, privilégiés face aux fumeurs ? C’est en tout cas l’avis d’une société au Japon, Piala Inc., qui a décidé de mettre en place une nouvelle mesure : un article de Le Point International révèle que depuis le début de l’année 2017, six jours de congé supplémentaires sont accordés aux salariés non-fumeurs dans cette entreprise japonaise. Le PDG s’explique : les fumeurs de Piala doivent se rendre plusieurs fois par jour au sous-sol de l’établissement pour leurs « pauses clopes », or les bureaux de Piala se situent au 29ème étage du bâtiment. Au total, l’entreprise a constaté une différence non négligeable entre le temps de travail effectif de ses salariés fumeurs et celui des non-fumeurs. Ces six jours de congés supplémentaires constituent ainsi la solution trouvée afin d’équilibrer les heures de travail entre fumeurs et non-fumeurs. Ils récompensent la plus grande productivité des non-fumeurs de la société, mais incitent également ses employés à arrêter de fumer.

Le tabac au travail, un réel coût pour l’entreprise

Les pauses régulières pour fumer, les difficultés de concentrations et les arrêts maladie qui sont plus fréquents chez les fumeurs que chez les non-fumeurs constituent autant de facteurs qui diminuent la performance des employés, et par conséquent, la productivité d’une entreprise. Selon une étude de l’Université de l’Ohio réalisée en 2013, en prenant en compte le taux d’absentéisme et les charges sociales, un fumeur coûte en moyenne 4600€ de plus par an à son entreprise qu’un non-fumeur. La santé des salariés a donc un réel impact à la fois sur leur bien-être et leur motivation, mais aussi sur la productivité de l’organisation.

Une meilleure image de l’entreprise

Les entreprises s’impliquent de plus en plus dans la santé de leurs salariés. Comme Piala, beaucoup cherchent des solutions et investissent dans des programmes de sensibilisation au sevrage tabagique au travail. En Chine, le Hong Kong Council on Smoking and Health (COSH) a créé le « Smoke-free Workplace Leading Company Awards », un prix qui a attiré plus de 200 entreprises. Cette initiative témoigne de la volonté des dirigeants à s’impliquer dans la lutte contre le tabac et à veiller à la santé de tous leurs salariés. De fait, les programmes de lutte contre le tabac ne visent pas seulement la santé des fumeurs, mais également celle de leurs collègues non-fumeurs, victimes des « fumées secondaires ».

Une politique anti-tabac donne une bonne image de l’entreprise. En plus de voir sa productivité augmenter, une organisation qui met en place des mesures de lutte contre la cigarette soigne son image auprès de ses salariés, mais également de ses clients et partenaires externes qui voient en elle une société responsable et engagée, tant pour son personnel que pour l’environnement.

La tendance qu’ont les dirigeants à accompagner leurs salariés dans leur sevrage se révèle ainsi bénéfique tant pour la santé des employés que pour celle des organisations.

Les entreprises peuvent aussi encourager l’activité physique. Un programme bien-être et sport, comme United Heroes, motive les collaborateurs à bouger quotidiennement et donc à gérer les éventuels signes de manque liés à l’arrêt du tabac.

Le rôle des entreprises dans la lutte contre le tabac

Mais est-ce réellement le rôle de l’entreprise d’accompagner ses salariés dans leur volonté d’arrêter la cigarette ? C’est en tous cas le souhait d’en moyenne 48% des fumeurs d’une entreprise. Si vous aussi, vous souhaitez que votre patron vous accompagne dans votre sevrage tabagique, n’hésitez pas à lui faire découvrir la solution proposée par Kwit et son programme dédié aux entreprises !

Pour plus de contenus relatifs au monde de l’entreprise, n’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn !

Astuces

Le meilleur cadeau utile de dernière minute

En savoir plus

Témoignages

Loïc : Il a arrêté de fumer avec sa femme

En savoir plus

Témoignages

Comment trouver la motivation pour arrêter de fumer : témoignage 

En savoir plus

Question/Réponse

Comment reconnaître la toux du fumeur et s’en débarrasser ?

En savoir plus