Astuces

Faire la fête sans cigarette, c'est possible !

Les fêtes de fin d'année approchent à grand pas ! Vous craignez de ne pas avoir la motivation pour résister si l'on vous propose une cigarette pendant la soirée ? Pas d'inquiétude, Kwit vous explique comment faire la fête sans cigarette (oui, c'est possible !).

amis qui trinquent

21 décembre 2018

Les fêtes de fin d’année arrivent et c’est le moment de mettre de côté soucis et préoccupations diverses. C’est l’occasion de se « lâcher » et de « se faire plaisir » en famille et entre amis. Alors rien de tel qu’un peu d’alcool accompagné d’une petite cigarette pour se mettre dans l’ambiance. Attention, danger pour la personne qui n’a jamais fumé et qui risque de commencer, et bien sûr danger pour celle qui a arrêté de fumer, souvent avec difficulté. Pour cette dernière, c’est la rechute annoncée. Pourtant faire la fête sans cigarette, c’est possible ! On fait le point.

Le rituel de la fête et la tentation du tabac

Sans rentrer dans les détails sociologiques, on dira que la fête est un temps fort de nos activités sociales qui marque une rupture régulière avec la vie ordinaire. Dans l’imaginaire « faire la fête » c’est pour certains, associer alcool, cigarette et sexe. On le voit bien dans les fêtes du calendrier, celles de fin d’année, et celles, plus personnelles, comme les anniversaires ou les enterrements de vie de de jeune fille ou garçon.

On le sait, l’ambiance festive et la convivialité appellent à fumer.

Alors, si vous ne voulez pas tomber ou retomber dans le tabagisme, et si vous vous sentez fragile sur ce sujet, mieux vaut se préparer à cette épreuve. En effet, il se trouvera toujours quelqu’un de « bien intentionné » qui vous proposera une clope dans cette occasion exceptionnelle. Qui, de plus, devant votre hésitation, vous glissera amicalement, « fumer une cigarette, ce n’est rien »… Erreur ! Une cigarette suffira à vous faire retomber dans cette addiction que vous avez eu tant de mal à quitter. Alors, comment ne pas céder à la tentation ?

Se préparer à ne pas céder à la cigarette

Pour affronter cette épreuve, comme un sportif ou un étudiant qui va passer un examen, préparez-vous de manière psychologique à dire « non ». A savoir intérioriser ce « non » et ne pas se munir de cigarette. Puis, au cours de la fête, le dire à toute personne qui voudrait entendre un oui à sa proposition de fumer.

Pour en arriver à ce « non » et suivant votre degré d’addiction au tabac, il faut se préparer suffisamment à l’avance. Car, en dehors des sollicitations, l'envie de fumer sera forte.

Relever le défi d’une fête sans tabac et s’affirmer

En fait, une fête sans tabac est un vrai défi à relever. Face aux autres, famille et/ou amis, dire non à la cigarette c’est affirmer votre choix, votre liberté de ne pas être dépendant. En un mot c’est montrer que vous avez de la personnalité et que vous n’êtes pas un suiveur.

Pour ceux qui voudraient vous dissuader du contraire, jouez-la, économique ou politique, du genre « je ne veux pas que mon argent parte en fumée, je préfère passer une semaine de vacances à découvrir les aurores boréales du pôle Nord… » ou « je ne me fais pas berner par les multinationales du tabac qui s’enrichissent en nous rendant dépendants… je préfère ma liberté et ma santé ».

Et pour finir, dans une note humoristique, racontez que vous ne voulez pas vous faire « bâcher » par quelqu’un qui refuse de sortir avec vous parce qu’il ne supporte pas l’odeur du tabac.

On le voit bien, une fête sans tabac, c’est possible, et c’est aussi l’opportunité de prendre confiance en vous, de vous affirmer et de vous faire remarquer de manière positive. Ainsi, vous avez tout à gagner à faire la fête sans tabac !

groupe d'amis qui joue de la musique