Témoignages

Parole de Kwitter — le témoignage de Renat

Les témoignages d’anciens fumeurs sont très utiles pour les personnes qui ont décidé d’arrêter la cigarette, mais qui ont besoin d'un petit coup de pouce pour se lancer. Un Kwitter, appelé Renat, a accepté de nous raconter son expérience depuis la Russie, son pays d'origine.

homme qui regarde au loin

21 août 2019

Dans cet article, Renat se confie et partage avec vous ses succès et moments difficiles.

« J'ai commencé à fumer car je voulais me sentir proche de mes amis »

J’ai commencé à fumer régulièrement quand je suis entré à l’université. Mes nouveaux amis fumaient tous des cigarettes et comme je voulais me sentir plus proche d’eux, j'ai commencé à fumer aussi.

J'ai essayé la cigarette pour la première fois quand j'avais 13 ou 14 ans, mais je n’ai pas aimé et je n'ai pas réessayé avant mes 18 ans. Quand j’ai eu 18 ans, j'ai fumé pendant 2 à 3 mois. On me disait beaucoup que ce n’était pas bon pour ma santé, que je risquais d’avoir un cancer ou d’autres maladies.

J'ai décidé d'arrêter quand j'ai lu le livre d'Allen Carr, mais pour une raison quelconque, je n'ai tenu que deux semaines avant de recommencer à fumer. J’ai toujours su que la cigarette était nocive, mais je n’arrivais pas à le réaliser. J'ai continué d'essayer d'arrêter, mais dès que je manquais un peu de motivation, je recommençais à fumer. J'avais 29 ans et je fumais jusqu'à 1 paquet par jour.

« Cette fois, j'espère que j'arrêterai pour toujours »

Finalement tout s'est enchaîné très vite. Je n'aimais plus les cigarettes, leur goût ni leur odeur. Un jour, nous sommes partis marcher, mon ami et moi, et nous avons remarqué qu’il ne nous restait plus qu’une cigarette. Je lui ai dit : « On fume la dernière et on arrête ». Il a accepté et m'a conseillé de télécharger une application qui surveillerait mes progrès. Dans l'App store, j’ai trouvé l’application Kwit, son design me plaisait donc je l'ai téléchargée. C'était le 21 avril 2019, et cette fois, j'espère que j'arrêterai pour toujours.

Je ne me suis pas vraiment préparé à cet arrêt, ça a été très spontané. Mais je pense qu’inconsciemment, ça faisait longtemps que je cherchais une excuse pour arrêter de fumer.

Les premiers jours étaient un peu bizarres. J’avais envie de fumer, bien sûr, mais je me disais : « Hé, tu n'as pas fumé depuis deux jours ! Tu ne voudrais quand même pas abandonner tes progrès ? » Et ça a continué ainsi semaine après semaine.

« Fumer une cigarette n'est pas un échec »

J'ai fumé une cigarette, même une demi-cigarette, après un mois. J'étais curieux et un peu ivre, mais j'ai vite repris mes esprits et je l'ai regretté. Je ne voulais pas abandonner tous mes efforts après avoir fumé une cigarette, pour moi, ce n’est pas un échec définitif. Donc après l’avoir fumé, j’ai continué mes efforts pour rester non-fumeur.

Au début, j’ouvrais souvent l’application pour regarder depuis combien de temps je n'avais pas fumé. Ça m'a aidé. Et puis j'ai commencé à ouvrir l'application moins souvent. Mais c’est toujours agréable de voir les niveaux augmenter et les avantages sur la santé.

Parfois, l’envie de fumer revient, surtout quand je suis dans des endroits où j’en avais l’habitude. Mais maintenant, c’est de moins en moins.

Mon expérience de Kwitter

Personne ne m'a parlé de Kwit, j’ai juste tapé les mots "arrêter de fumer" dans ma recherche et l’une des premières applications était Kwit. J'ai aimé l’icône et le design donc je l'ai téléchargée.

L’appli est complète et harmonieuse. J’ai pu suivre mes progrès jour après jour, c’était inspirant.

Si je devais donner un conseil aux personnes qui souhaitent arrêter la cigarette, je leur dirais qu’arrêter de fumer, ça vaut le coup !

écran de bord de l'application Kwit

Article similaire

Flèche de droite

Parole de Kwitter — le témoignage de Melissa

Les témoignages d’anciens fumeurs sont très précieux pour les personnes qui font le choix d’arrêter de fumer et celles qui n’ont pas encore osé franchir le pas. Melissa, Kwitter confirmée, a accepté, pour vous, de témoigner de son expérience.