Témoignages

Parole de Kwitter — le témoignage de Ludivine

Les témoignages d'anciens fumeurs sont très importants pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Il est essentiel pour ces Kwitters et futurs Kwitters de savoir qu’arrêter de fumer est à la portée de tous, malgré les périodes difficiles.

jeune femme de dos

29 juillet 2020

Dans cet article, Ludivine, Kwitter depuis juin 2019, a accepté de partager avec vous son expérience.

« Ma décision d’arrêter de fumer »

J’ai fumé ma première cigarette le jour du brevet des collèges, j’étais stressée et un ami m’a tendu une cigarette. Puis, j’ai commencé à fumer de façon régulière à l’âge de 15 ans.

Lorsque j’ai eu 21 ans, j’ai pris la décision d’arrêter. Je fumais entre 5 et 6 cigarettes par jour la semaine et un peu plus le week-end.

L’argent a été ma motivation principale mais je me suis également dit que si je ne le faisais pas maintenant, je ne le ferais sûrement jamais, ce qui n’est bon ni pour moi, ni pour mon entourage, ni pour mon avenir.

« J’ai eu un choix à faire : fumer ou voyager »

Mon copain non-fumeur a été mon élément déclencheur, on préparait notre cagnotte vacances quand, financièrement, j’ai eu un choix à faire : fumer ou voyager. Le choix n’a pas été difficile. C’était soit me pourrir la santé, soit vivre le bonheur avec mon homme.

Je me suis préparée à cet arrêt car j’avais quelques paquets de cigarettes d’avance. J’ai donc commencé par diminuer ma consommation à maximum 3 cigarettes par jour. Parfois, j’arrivais à n’en fumer qu’une, parfois je craquais et en fumais une 4ème, mais je n’ai pas dépassé ce chiffre pendant un mois. Ceci jusqu’à la dernière cigarette de mon dernier paquet. L’objectif fixé était de ne pas en racheter après la fin de ce « stock ». J’ai diminué à partir du 6 juin 2019 et arrêté définitivement le 29 juin 2019.

Les premiers jours, ça n’a pas été facile, mais tout de même moins difficile que je ne le pensais. J’étais sûre que j’allais être très nerveuse et anxieuse mais je l’ai très peu été. Par contre, j’ai été surprise des insomnies qui ont duré plus d’une semaine, donc je me suis renseignée et c’est un effet courant dû au manque de nicotine.

« Une envie n’est que passagère alors il faut s’occuper le corps et l’esprit pendant quelques minutes »

Il m’arrive parfois d’avoir quelques envies mais elles sont beaucoup moins fréquentes et beaucoup moins intenses.

Quand une envie de fumer me prend, je mange un chewing-gum, je bois un grand verre d’eau d’une traite ou je change simplement de lieu. Une envie n’est que passagère (quelques minutes), alors il faut s’occuper le corps et l’esprit pendant ces minutes et hop l’envie n’est plus là !

Mon expérience avec Kwit

Une connaissance sur linkInstagram("Instagram") partageait ses exploits avec des captures d’écran de l’application, je lui ai donc posé des questions, puis je l’ai installée.

Ce que j’aime, c’est de pouvoir suivre les économies réalisées et de voir combien de cigarettes j’aurais fumées si je n’avais pas arrêté. Ça me fait réaliser combien de fois j’ai intérieurement dit « non ». Le fait d’entrer les déclencheurs et les sentiments permet de voir que la plupart des cigarettes ne sont pas fumées par besoin mais plus par envie et par habitude.

Pendant la période où je diminuais ma consommation, à chaque « j’ai craqué », je ressentais une honte et un dégoût envers moi-même, ce que je ne voulais pas ressentir, alors qu’en cliquant sur « j’ai résisté », je ressentais de la fierté et c’est ce que je voulais ressentir chaque jour. C’est une petite fonctionnalité sur l’application mais elle était indispensable pour moi.

J’aurais aimé qu’il y ait plusieurs possibilités pour ceux qui diminuent et ensuite arrêtent, car les réussites se débloquent avec le temps qui passe depuis l’ajout de l’application, pas avec un vrai suivi. J’aurais aimé qu’il y ait la possibilité de moins fumer puis un jour de cliquer sur « j’arrête » et qu’à ce moment-là démarrent ces réussites.

Mon conseil aux futurs Kwitters

Trouvez votre propre motivation, ne le faites pas pour les autres. Quand vous aurez ce déclic, franchissez le pas sans attendre, c’est le moment ou jamais si vous voulez être fier de vous et n’éprouver aucun regret ou remord.

écran de bord de l'application Kwit

Vous avez arrêté de fumer avec Kwit ? N’hésitez pas à nous contacter à social@kwit.app, nous aimerions beaucoup en savoir plus sur votre expérience de Kwitter. Comme Ludivine, racontez-nous votre chemin vers une vie sans tabac !

Si vous avez besoin de soutien, n’hésitez pas à rejoindre notre groupe d'entraide !.

Article similaire

Flèche de droite

Parole de Kwitter — le témoignage de Renat

Les témoignages d’anciens fumeurs sont très utiles pour les personnes qui ont décidé d’arrêter la cigarette, mais qui ont besoin d'un petit coup de pouce pour se lancer. Un Kwitter, appelé Renat, a accepté de nous raconter son expérience depuis la Russie, son pays d'origine.