2 novembre 2022

Témoignages

Comment trouver la motivation pour arrêter de fumer : témoignage 

Dans cet article rempli de motivation, Virge vous livre son histoire et vous explique comment l’application Kwit l’accompagne dans son combat pour arrêter de fumer. 

« J’ai commencé à fumer pour faire comme mes amis »  

Je me suis mise à fumer à l’âge de 40 ans, ce qui diffère de la majorité des fumeurs. Mais comme toute première fois, j’ai commencé à fumer pour faire comme mes amis. J’étais tenté à chaque sortie ou restaurant. J’avais le sentiment d’être à l’écart toute seule à ma table, tandis que les fumeurs se retrouvaient dehors pour échanger. 

À cela s’est ajoutée une intense période de stress et fumer une cigarette me procurait la sensation d’une recharge de batterie. 

« J’étais réveillée chaque matin par des quintes de toux » 

Très vite ma consommation de cigarette a augmenté à 1 paquet tous les deux jours. Je fumais encore plus lors de soirées et les week-ends. 

Je ne suis pas une grande sportive alors j’ai commencé à ressentir les effets négatifs du tabac sur mon corps. Quand je montais les escaliers, j’étais très essoufflée et fatiguée. Et surtout, j’étais réveillée chaque matin par des quintes de toux. Le fait de fumer me rendait la déglutition parfois difficile, s’en est suivi une thyroïdite qui me rendait encore plus faible. 

« Je prétextais que j’étais libre de choisir de fumer (…) puis il y a eu cette série de déclics » 

J’avais déjà essayé d’arrêter de fumer auparavant mais je manquais de motivation et je me trouvais des excuses pour céder à l’appel de la nicotine. Je prétextais que “j’étais libre de choisir de fumer”. 

Puis il y a eu cette série de déclics qui ont éveillé ma motivation pour arrêter de fumer : ma collègue, ancienne fumeuse qui me faisait remarquer que “je sentais la clope”. Mais aussi, le budget consacré à la cigarette avec lequel je pourrais m’offrir de belles vacances. 

« Moi qui revendiquais ma liberté, je me suis rendu compte que c’était la cigarette qui dictait sa loi » 

Un dimanche, en fin de journée, j’étais malade et couchée. Et pourtant, j’ai quand même pris le volant pour partir en quête d’un paquet de cigarettes. Je n’arrive pas à comprendre comment j’ai pu trouver l’énergie et la motivation pour conduire. C’est à ce moment précis que je me suis rendu compte de mon niveau de dépendance… 

Moi qui revendiquais ma liberté, je me suis rendu compte que c’était la cigarette qui dictait sa loi. 

Dès le lendemain, je me suis rendu à la pharmacie et je suis repartie avec une boîte de patch en me disant “Demain je m’y mets !”. 

Le lendemain matin, la toux me réveille comme chaque matin. C’est une fois de trop, aujourd’hui j’arrête de fumer ! Je mets mes patchs et je suis les conseils habituels (boire de l’eau en cas d’envie, se brosser les dents…). Le plus dur, c’est d’oublier la gestuelle et les réflexes. 

« Mon expérience avec Kwit » 

Un beau jour, je trouve par hasard l’application Kwit. Je me suis dit, “moi qui aime relever des défis, cette application me fixera des objectifs à atteindre et me donnera la motivation nécessaire pour mon sevrage”. Je visualise les différentes options comme l’argent que j’ai économisé et je fais la liste de mes envies. 

Les premiers progrès se succèdent rapidement, ce qui entretient ma motivation. J’apprécie de découvrir les chiffres des compteurs d’argent économisé et de cigarettes non fumées qui augmentent un peu plus chaque jour. 

Je redoutais la mauvaise humeur, mais au final elle est restée discrète. Jour après jour, je tiens le coup et je valide mes objectifs Kwit qui me motivent encore plus. Je tousse de moins en moins et je retrouve les goûts et les odeurs

Étrangement, je ne suis pas tentée lorsque l’on fume à côté de moi. Au contraire, cela me motive à ne pas reprendre. Je suis sur la bonne voie !!

« Mes conseils aux Kwitters et aux futurs Kwitters »

Personnellement, j’ai dressé une liste de petites choses simples à faire pour penser à autre chose lorsque j'avais envie de fumer : sortir la poubelle, ranger le petit tiroir du meuble, faire la liste de courses, me mettre du vernis, appeler pour prendre rendez-vous chez le coiffeur, etc. J'avoue avoir été surprise par cette facilité à penser à autre chose.

2 mois après avoir arrêté de fumer, c’est un pur bonheur de ne plus être prise chaque matin de quintes de toux. De pouvoir monter les escaliers sans être au bout de sa vie. De retrouver la saveur des aliments.

Quelle fierté aussi d’avoir eu la motivation pour relever ce défi. Et puis finalement, on passe aussi des moments super sympa entre non-fumeurs.

Ah oui j'allais oublier… Je reviens d'une semaine de vacances ensoleillée en bord de mer. Parce que je le mérite bien.

Si vous souhaitez, vous aussi, partager votre témoignage et ainsi aider d’autres Kwitters, n’hésitez pas à remplir ce formulaire.

Article similaire

Arrêter de fumer avec Kwit - Le témoignage d’Ana

Dans cet article, Ana nous parle de son expérience avec le tabac et nous explique comment l’application Kwit l’accompagne dans son sevrage.

Astuces

Le meilleur cadeau utile de dernière minute

En savoir plus

Témoignages

Loïc : Il a arrêté de fumer avec sa femme

En savoir plus

Témoignages

Comment trouver la motivation pour arrêter de fumer : témoignage 

En savoir plus

Question/Réponse

Comment reconnaître la toux du fumeur et s’en débarrasser ?

En savoir plus