Développement personnel

D'où vient le sentiment de honte et comment le surmonter ?

Le processus de sevrage est un voyage parfois long et sinueux. Certains se laissent à penser que leur voyage suivra un chemin calme et tranquille jusqu'à sa destination finale. Mais la réalité est que ce sentier peut comporter quelques bifurcations et de nombreux détours inattendus, provoquant ainsi des sentiments non-désirés perçus négativement. C’est le cas du sentiment de honte.

femme avec les bras ouverts

30 septembre 2020

Arrêter de fumer est rarement simple. Le stress généré par cette épreuve peut vous exposer à des sentiments négatifs inattendus comme la honte. Pour vous accompagner dans cette épreuve et la surmonter, Kwit vous livre quelques conseils.

Identifier le sentiment de honte

Qu’est-ce que la honte ? Quelles différences y a-t-il entre culpabilité et honte ?

La culpabilité est liée à un comportement que nous avons adopté. Par exemple, si nous avons commis un crime ou menti sur quelque chose d'important, nous avons tendance à nous sentir coupable et à penser : “Ce que j’ai fait est mal.”

La honte, en revanche, est plus profonde. Selon Brené Brown, chercheuse à l’université de Houston sur le courage, la vulnérabilité, la honte et l'empathie; la honte est l'émotion la plus primitive que nous ressentons.

Lorsque nous ressentons de la honte, nous ne nous concentrons plus sur un comportement mais sur nous-même, ce qui provoque des pensées comme :

  • Je suis une mauvaise personne.
  • Je ne mérite pas d’être aimé.
  • Je ne suis pas important.

La honte est profonde. Elle met l'accent sur des sentiments négatifs à l'égard de soi-même. Elle nous fait nous sentir indigne d'être soutenu et de bénéficier d'une seconde chance. Elle peut même nous amener à rejeter l'aide que l’on nous propose. Selon Brené Brown, la honte a besoin de 3 choses pour se développer : le secret, le silence et le jugement. La réaction la plus adaptée au sentiment de honte est donc d’en parler à une personne qui exprimera de l’empathie. La honte n’y survivra probablement pas.

Pourquoi le sentiment de honte apparaît-il ?

Dans le cadre du sevrage, la honte peut apparaître au moment d’un écart ou d’une rechute. Il s’agit souvent d’une des expériences les plus frustrantes et les plus humiliantes que l'on puisse vivre pour se remettre d'une habitude problématique. Nous nous sentons alors coupable, honteux et surtout l’envie de jeter l'éponge se manifeste fortement. Ces sentiments sont normaux et ne doivent pas être ignorés. Cependant, une fois que nous les avons reconnus et identifiés, il est important de se rappeler de ne pas les laisser contrôler notre vie. Ces émotions sont souvent destructrices car elles transforment des sentiments momentanés de faiblesse, en états existentiels qui rongent notre détermination à changer.

En réalité, le sentiment de honte n’est qu’une preuve de nos fragilités ou vulnérabilités, en résumé, ce qui fait de nous des êtres humains.

Faire face à une rechute implique non seulement de déterminer pourquoi elle s'est produite, mais également de savoir se pardonner pour avancer sereinement vers un avenir meilleur.

Rappelez-vous également que le processus de sevrage ne suit pas de formule précise, le cheminement de chacun est différent. Un dérapage ne signifie pas devoir "repartir de zéro". La rechute est peut-être une partie de l’histoire, mais cela ne doit pas nécessairement en être la fin.

Comment gérer le sentiment de honte

La honte vous submerge ? Faites une pause et suivez les étapes ci-dessous :

Reconnaissez votre honte

Pour briser le cycle, il est impératif de reconnaître votre comportement ainsi que vos schémas de pensées négatives. Lorsque vous êtes en colère, peut-être serrez-vous les poings, lorsque vous êtes triste, peut-être pleurez-vous. Quelle réaction physique pouvez-vous observer lorsque le sentiment de honte survient ? Une fois que vous avez reconnu l’expression physique de votre honte, essayez d'adopter une approche indulgente. Dites ces mots à haute voix : "Je ferai mieux la prochaine fois."

Exprimez votre honte

Parler de votre honte peut être extrêmement cathartique. C'est également l'un des éléments de base de la thérapie cognitivo-comportementale.

Selon Brown, la honte met en exergue le fait que vous croyiez être seul. Lorsque vous êtes en mesure de trouver un ami empathique qui vous prête une oreille attentive dans un environnement sûr, non seulement vous entretenez des relations saines, mais vous prenez également des mesures pour surmonter votre honte.

Acceptez le sentiment et ses origines

Les erreurs font partie de la vie. Nous en faisons tous. C'est la façon dont nous rebondissons après ces erreurs qui nous définit. Rappelez-vous que tout le travail que vous avez accompli jusqu'à présent n’a pas été vain, au contraire. Combien de jours avez-vous passé sans cigarettes ? Combien de fois avez-vous réussi à surmonter une envie de fumer ? Gardez tout cela en mémoire.

Soyez conscient de votre valeur

Se traiter avec compassion et apprendre à se pardonner peut être difficile, mais cela améliore indubitablement l'estime et la valeur de soi. Apprenez à vivre avec vos erreurs et les leçons qu'elles vous ont apprises, tout en agissant pour qu’elles ne se reproduisent pas.

Vivez le moment présent

Penser constamment aux erreurs passées ne fait qu'aggraver les émotions comme la honte. Profitez du moment, laissez le passé où il est et apprenez à aimer les instants que vous vivez maintenant.

"Si vous êtes déprimé, vous vivez dans le passé. Si vous êtes anxieux, vous vivez dans l'avenir. Si vous êtes en paix, vous vivez dans le présent." — Lao Tseu

Ressource clef pour aller plus loin : Ted Talk — Brené Brown “Listening to shame”.

femme ouvrant les bras